Lettres portugaises

En cette journée mondiale du livre (et du droit d’auteur), je pense à ma liste de lecture de voyage.

On m’a fortement recommandé, pas plus tard que ce matin, Le sermon aux poissons, de Patrice Lessard, un roman qui se passe à Lisbonne. Je trouve que c’est une bonne idée. J’ai très envie, aussi, de me replonger dans Bonheur d’occasion, de Gabrielle Roy, que j’ai lu pour la dernière fois il y a plusieurs années déjà. Du côté lusophone, histoire de bien profiter de l’atmosphère, j’ai pensé à traîner mon exemplaire de poche du Livre de l’intranquilité, de Fernando Pessoa, qui se savoure par petites doses, mais je ne suis pas sûr encore. En ce moment je lis une grosse brique brésilienne de Nélida Piñon, qui s’appelle A República dos Sonhos (La république des rêves), mais je ne pense pas l’apporter avec moi, ça se glisse trop mal dans les valises. Deux ou trois petits bouquins, c’est assez, et c’est sans compter ceux que je vais acheter là-bas, probablement dans cette librairie-là:

Até logo, pessoal!

Un avis sur « Lettres portugaises »

  1. Avec une bonne paire de ciseaux, une grosse brique peut se transformer en trois ou quatre petites🙂
    Quelle fastueuse librairie ! On aurait presque envie que la tentaculaire Toile du Net ne la précipite pas dans l’oubli infernal des profondeurs ténébreuses…
    s.h.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :