Participe passé

Comme certains le savent, je suis membre de l’organisme Grands Frères et Grandes Sœurs de Montréal. Quand j’ai rencontré mon Petit Frère, il avait onze ans. Il en aura seize dans quelques semaines. Il est plus grand que moi, plus costaud, et il a mué d’un seul coup, durant l’hiver. J’ai arrêté depuis longtemps de vouloir le modeler à ma façon, de le faire aimer les livres outre mesure, de lui faire comprendre que Arcade Fire c’est meilleur que Avenge Sevenfold et pourquoi. J’ai pris mon trou depuis longtemps, à essayer de lui expliquer qu’être étudiant ça ne veut pas dire ne pas être un adulte. Ça j’imagine qu’il va finir par le comprendre tout seul. J’ai compris (pas assez vite peut-être) que je n’avais pas à le changer, à l' »améliorer » selon mes critères, que j’avais simplement à le rendre confortable et l’aider à être heureux le plus possible. Je le savais depuis le début, on s’entend, mais il y avait comme un rêve, un espoir diffus de le voir se transformer en lecteur obsessif, en poète… Il a des forces qui ne sont pas les miennes et que j’ai appris à encourager. Il est rationnel et logique, imbattable aux échecs, des trucs comme ça, en calcul mental. C’est un adolescent ordinaire et pas névrosé pour deux cennes. Il est drôle et un peu manipulateur, comme moi à son âge. On s’entend si bien parce que je n’ai pas de difficulté à rajeunir, dans ma tête. Il continue à corriger mon langage adolescent qui n’est plus aussi à jour que je voudrais bien le croire. Je continue à corriger son français normatif, en me disant que ce n’est jamais une cause perdue. Faut pas que j’abandonne. Il y a des combat que j’ai abandonnés, avec lui, de faux combats illusoires qui n’étaient que des projections égocentriques de ma personnalité sur la sienne, des combats que je menais pour rien… Mais… quand… il me dit…: -Tu l’as-tu lis ce livre-là? et que… ça fait… comme… une perceuse dans mon cerveau… je me dis… qu’il faut pas… que je lâche.

7 avis sur « Participe passé »

  1. myriam dit :

    c’est comme si ça t’apprenait à l’avance à être papa je trouve. c’est beau donner ce temps-là à un jeune comme ça…

    lâcher prise, je pense que c’est une des premières choses à savoir avec les enfants… en tk c’est ce qu’il me semble avec les parents que je vois autour de moi.

    laisser aller la vie genre…

  2. Bock dit :

    Au féminin, ça fait lise.

  3. hiroshimem dit :

    J’adore. Merci pour le rappel… sauf que moi, j’ai des étudiants de français à la place de petits frères, donc je me dois de corriger leurs participes passés😉 À part ça, tout ce que tu as dit s’applique si bien…

  4. Pink dit :

    Wow ! BRAVO !!

  5. Elle dit :

    Non, lâche pas. Il t’aime de même.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :