Mes 10 meilleurs albums de musique brésilienne actuelle

Vers la fin des années 90, la musique brésilienne est redevenue immensément populaire, avec l’arrivée sur les ondes internationales du down tempo et du lounge électro pas dangereux qui a fait le bonheur des salons de coiffure hip et cafés pendant cinq ou six ans. Cette musique a plus ou moins bien vieillie, d’après-moi. Des albums comme ceux de Céu et de Bebel Gilberto, qu’on adorait à l’époque sonne un peu cheap aujourd’hui. Bon, c’est pas le cas uniquement de la musique brésilienne, toute l’époque triphop est un peu ridée, sauf peut-être Portishead. Mais qui écoute encore du Morcheeba ou même du Massive Attack?

Il y a eu aussi beaucoup de drum ‘n bass et de jungle qui s’est fait aussi, ou des mix samba et techno, mais ça aussi ça vieillit un peu mal. Je pense à Fernanda Porto par exemple, dont les beats sont tellement « datés » qu’on a l’impression de voyager dans le temps, de se retrouver dans des raves de sous-sol en 1997. J’écris pas ça pour critiquer, bien au contraire. Pour moi, c’est la preuve à quel point la musique brésilienne est versatile et capable de s’adapter au monde actuel, et de se réinventer sans arrêt. Dans les années cinquante elle a pris tout le monde par surprise avec la Bossa. Et quarante ans plus tard, elle avait tellement bien intégré la musique électronique qu’elle a littéralement créé un son reconnaissable internationalement.

Personnellement, depuis longtemps, je suis plus un fan de rock. J’ai écouté mon lot de drum ‘n bass et de lounge (qui était meilleur dans le temps que le Brésilien  Amon Tobin, justement? qui faisait mieux ça que lui?), mais j’ai toujours été fondamentalement attiré par l’organique dans la musique, le vrai band, les vrais instruments, tout ça. Et en ce moment, depuis quelques temps, il y a de plus en plus d’excellents groupes et compositeurs(trices) brésiliens qui réussissent à mélanger presque à la perfection la tradition rock et les racines de la samba et de la MPB (música popular brasileira) en général. Je vous fais donc un top ten des disques qui me font le plus triper. Dans le désordre.

Amabis: Memórias Luso/Africanas

Découvert récemment, au hasard d’une recherche sur des sites de musique brésiliens. Plusieurs collaborations avec d’autres chanteurs que j’adore, dont Tulipa Ruiz et Céu. Musique planante, cinématographique, très diversifiée d’une pièce à l’autre. La personnalité des collaborateurs ressort bien. La première chanson, « Dois inimigos », me plaît particulièrement.

(Album en écoute et téléchargement gratuit sur le site)

Siba: Avante

Lui aussi je viens de le découvrir, genre là, il y a à peine une semaine, et c’est vraiment un coup de cœur intense. Ça fait longtemps qu’il roule dans les circuits de la musique plus traditionnelle du nord-est (Pernambucano), mais sur cet album il paraît qu’il s’est complètement réinventé. Excellente guitare, textes complexes. L’album que j’écoute le plus en ce moment. Crisse, un tuba à la place de la bass, tsé.

Cidadão Instigado: Uhuu!

Je pense pas que ça soit pour tout le monde, mais ce band-là me fait vraiment triper. Ils ont un petit côté kitsch assumé que j’aime beaucoup. Certaines sonorités me font penser à du Malajube, quand ils sont très cleans, comme dans Synesthésie par exemple.

Karina Buhr: Eu Menti Pra Você

Meilleur exemple pour comprendre la façon des Brésiliens de récupérer les influences extérieures et les twister à leur manière. C’est album-là de Karina Buhr, c’estun petit chef-d’œuvre. (Son deuxième est très bon aussi, mais c’est pas comparable)

Tulipa Ruiz: Efêmera

Excellent aussi. Très smooth et très bien composé. Tulipa Ruiz a une voix vraiment très belle et les arrangements sont solides. C’est le genre de trucs qui pogne beaucoup à l’extérieur du Brésil, qui s’exporte bien. Ils la font jouer pas mal souvent à Radio-Canada.

Mallu Magalhães: Pitanga

Elle, c’est un peu la Cœur de Pirate du Brésil, genre soit tu l’adores, soit tu la détestes. Elle s’est fait connaître sur internet il y a quelques années, parce qu’elle était une petit whiz de la musique: elle joue de tous les instruments, etc. Elle avait 17 ans quand elle a lancé son premier album, c’est le genre de chose qui peut énerver, l’immaturité qui se pense mature, la fausse assurance un peu arrogante, les affaires qui se sont trop vite, comme pour capitaliser sur un buzz. Ses premiers trucs effectivement ne me plaisent pas vraiment, mais cet album-là est vraiment bon.

Passo Torto: Passo Torto

Découvert sur internet par hasard. C’est un projet collectif plus qu’un vrai band et j’adore les albums solos de Romulo Fróes, un des collaborateurs. De la musique complexe, brillante, un peu fucked up, mais subtilement.

Los Hermanos: Quatro

Los Hermanos a lancé trois albums un peu quétaines de rock adolescent au début des années 2000 et je suis pas capable d’écouter ce genre de beat, alors ça m’a pris du temps avant d’accepter d’écouter ce disque. J’aurais eu tort de m’en passer plus longtemps, parce que c’est de l’excellente musique, très léchée, très « brésilienne », beaucoup plus intéressante que ce qu’ils faisaient avant, en essayant trop d’imiter les bands de rocks américains ou anglais. Ici, ils ont vraiment trouvé un son particulier.

Marcelo Camelo: Toque Dela

Deuxième album solo du chanteur des Los Hermanos. Plein de gens l’haïssent, entre autre parce qu’il sort avec Mallu et qu’il a genre 15 ans de plus qu’elle, mais moi je trouve que la musique qu’il fait est vraiment belle. Sa voix est un peu monotone parfois, mais il a un don inouï pour la composition.

Bruno Morais: A Vontade Superstar

Lui, j’ai vraiment hâte qu’il m’en sorte un autre, ça fait longtemps que j’écoute son album. J’ai hâte de voir ce qu’il va faire maintenant, ça risque d’être très très bon. Il me fait un peu penser à Beirut, mélangé avec du Jack Johnson, tout ça sur fond de la grisaille de São Paulo.

14 thoughts on “Mes 10 meilleurs albums de musique brésilienne actuelle

  1. myriam dit :

    omg, là tu me fais tellement plaisir! :D

  2. Clarence L'inspecteur dit :

    Rapide su’l piton! Dis-moi si y a un ou deux trucs qui te plaisent.

    • myriam dit :

      t’as posté au moment même où j’allais éteindre mon ordinateur, triste et déprimée de la mort de Chantal Jolis. T’as mis du soleil dans ma journée avec ta musique brésilienne, merci tellement.

  3. myriam dit :

    oui vraiment (je viens de brailler en écoutant l’hommage avec Monique Giroux). Excellentes sélections sérieux. pis je regarde les billets d’avion :)

  4. myriam dit :

    c’est quand la chambre d’écoute brésilienne take 2? :D

    • Clarence L'inspecteur dit :

      Hum, bonne question. Faudrait que je sois mieux organisé que la dernière fois. (Mais j’avoue que le coup du générique à la fin, c’était pas pire pantoute, hehe)

  5. laloux dit :

    Quoi ! Il n’y a pas Lenine, Ceu, Anna Rita ?

    Excellente sélection cela dit, tudo Ottimo !

    • Clarence L'inspecteur dit :

      J’ai de la misère avec Céu et Lenine, personnellement. J’en ai sur mon ipod… j’écoute pas souvent.

      Anna Rita, je ne connais pas. Voulez-vous dire Maria Rita?

  6. boebis dit :

    je pensais avoir laissé un commentaire ici il y a longtemps, mais visiblement non alors j’en réécris un pour te féliciter pour cette jolie liste. Marcelo Camelo, Passo Torto, Tulipa Ruiz, Siba, Cidadão… que des artistes que j’adore et d’autres que j’aime beaucoup. Et c’est ici que j’avais écouté pour la première fois le dernier album de Siba, qui est devenu au fil de l’année un de mes préférés! merci donc!

    • Clarence L'inspecteur dit :

      Génial! Ce billet, malgré son âge, continue d’attirer des visiteurs, à cause des recherches google que les gens font sur « la musique brésilienne » ou « les meilleurs disques de musique brésilienne », et je trouve ça vraiment cool.

      Je suis content d’avoir pu te faire découvrir quelque chose, tu as l’air de t’y connaître. L’album de Siba est de toutes beautés, ça a vraiment été une révélation pour moi. Je ne sais pas si tu comprends le portugais, mais les paroles sont très belles en plus.

      Merci pour le commentaire!

      À+

  7. BERRUYER dit :

    Bonjour,
    je ne suis pas sûr d’être au bon endroit pour poser cette question, mais je recherche le titre et l’interprète/auteur masculin d’une chanson brésilienne sortie durant le début des années 2000, je dirai vers 2003 – 2004. J’ai acheté le Cd à l’époque mais je l’ai perdu…
    Dans la chanson il répète sur le refrain « meu IOruba, ba ba » et je me souviens d’autres mots comme « baforar »  » oceanos ». Cette chanson a été pas mal diffusée sur France Inter, et Fip par ex.
    Ma recherche sur Google n’a rien donnée. L’artiste est photographié sur la jaquette du CD, en polo blanc si ma mémoire est bonne….
    Merci de m’aider, G.

  8. En cas cas l’article est bien sympa.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 37 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :